Quelle est la différence entre la sophrologie et l'hypnose ?

Arrêt d'activité - RDV disponibles jusqu'en octobre

 

L’origine de l’hypnose pourrait remonter en des temps très lointain, mais c’est surtout au 18ème siècle qu’elle apparaît comme une technique de Guérison. Cette méthode ne repose que sur une reprogrammation mentale.

La sophrologie, méthode fondée par le neuropsychiatre A. Caycedo vers les années 70, est inspirée de nombreuses autres méthodes comme le yoga, le za zen … et l’hypnose. D’ailleurs cette dernière est souvent considérée comme la mère de la sophrologie. Grâce à ses voyages partout dans le monde, A. Caycedo comprend l’importance qui doit être consacré au corps, qui est le siège du vécu et de l’expérience. Cette méthode dite « psycho-corporelle » repose donc sur un travail corporel, mais aussi mental avec comme outil, entre autre, l’hypnose.

Les points communs

Le sophrologue et l’hypno-thérapeute utilisent leur voix comme support d’accompagnement. 

La sophrologie et l’hypnose utilisent la modification du niveau de conscience (passage de l’état de veille à un niveau d’attention flottante situé entre veille et sommeil). En sophrologie, on utilise le terme de « sophro-liminal » et en hypnose de « transe hypnotique »

La sophrologie et l’hypnose utilisent la visualisation.

Elles visent toutes les deux à terme, une modification des comportements du patient.

Les différences

La sophrologie développe l’autonomie grâce à l’apprentissage d’outils que le pratiquant peut reproduire seul, quand il en a envie. En hypnose, le patient est dépendant de son thérapeute.

Les relaxations dynamiques en sophrologie font intervenir le corps en mouvement du pratiquant. En hypnose, aucun mouvement du corps n’est sollicité.

La sophrologie s’inscrit dans le quotidien, et les résultats sont plus ancrés par la répétition. En hypnose, aucune répétition n’est à envisager

La sophrologie, à contrario de l’hypnose, est un accompagnement plus centré sur la personne que sur le problème.

La sophrologie travaille sur les 3 structures de l’être : l’équilibre entre le mental, le corps, les émotions. 

La sophrologie est la science de la conscience. L'hypnose vise essentiellement l'inconscient.

L’hypno thérapeute utilise des métaphores, c'est-à-dire un langage symbolique, pour guider l'inconscient du sujet et l'amener à trouver lui-même les solutions à ses problèmes. Le sophrologue va amener le patient à imaginer, à se créer des expériences imaginaires qui vont conduire à la modification de ses comportements.