Le Chocolat, ce carré qui nous fait fondre ... ou pas !

Le chocolat, ami indispensable des fêtes, méritait bien quelques précisions afin de pouvoir rester dans vos placards sans culpabilité:

Aliment plaisir de référence et bien souvent banni des régimes, le chocolat riche en lipides (30%) et en glucides (60%) comptant 520 Kcal/ 100g, posséde bien certains bienfaits dont ce serait dommage de se priver.

 

Pour commencer, en diététicienne que je suis, je ne légitimerais aucune surconsommation sous des couverts thérapeutiques. Mais gourmande comme je suis aussi, tout en prônant la modération, je conseillerais le chocolat car il rime bien aussi avec santé !

 

- En plus de ses apports en potassium, fer et vitamines , le chocolat est riche en magnésium (surtout pour le chocolat noir). Or, ce dernier intervient dans la production de dopamine, une hormone qui booste notre moral et génère une sensation de bien-être.

 

- Il contient une source de théobromine et de caféine dont les effets stimulants ne sont plus à démontrer.

 

- Le simple fait de manger du chocolat génère dans notre organisme la production de béta-endorphines ressemblant aux opiacés par leur capacité analgésique ( diminution ou suppression de la douleur) et à procurer une sensation de bien-être.

 

- Il contient des polyphénols, antioxydants ami de notre système cardio-vasculaire (diminuent le risque d'athérosclérose : formation de plaques pouvant obstruer les artères). Par contre, le chocolat blanc ne contient aucun polyphénols.

Vous pouvez également trouver les polyphénols dans le vin (avec modération!), le thé vert, les céréales et les fruits.

 

Maintenant que le chocolat n'a plus de secret pour vous, croquer sans culpabilité dans 1 ou 2 carrés par jour, et accordez vous ce petit plaisir fondant !

Passez de belles et joyeuses fêtes !