Que faut-il penser des sodas light, Amis ou Faux amis ?

I) La consommation de sodas light favorise la graisse abdominale

 

✪ Dans une petite étude d'observation parue dans le Journal of the American Geriatrics Society, des chercheurs rapportent que ceux qui boivent des sodas light chaque jour « gagnent » 3 à 4 fois plus de graisse abdominale en 9 ans que ceux qui n'en boivent pas.

Ces modifications au niveau du tour de taille sont particulièrement préoccupantes car le poids pris à cet endroit du corps est un facteur de risque pour plusieurs maladies.

La graisse abdominale est en effet associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires, d’inflammation, de résistance à l’insuline et de diabète de type 2.

 

> Le tour de taille serait d’ailleurs un indicateur de l’espérance de vie.

 

 

✪ Une autre étude menée par des chercheurs appartenant à la San Antonio Longitudinal Study of Aging (SALSA) ont demandé à 749 personnes âgées de 65 ans et plus, combien elles buvaient de canettes de sodas par jour, et parmi ces canettes combien étaient light ou « normales ».

 

Les résultats sont très intéressants, puisque les participants qui boivent:

1) jamais de soda light ont pris 2 cm de tour de taille sur toute la période de suivi (presque 10 ans),

2)  occasionnellement, ont pris 4,5 cm.

3)  tous les jours des sodas light, ont pris 8 cm.

 

 Ce gain de graisse au niveau du ventre était plus prononcé chez les personnes déjà en surpoids.

Ces résultats constituent des preuves supplémentaires que les sodas « light », à faible teneur en calories peuvent poser des problèmes de santé.

Les chercheurs ne connaissent pas clairement par quels mécanismes les sodas light contribueraient à la prise de poids.

 

II) La consommation des édulcorants : augmente le poids et favorise la    résistance à l’insuline (Diabète de type 2)

 

★ Les sodas light contiennent des substances qui ont un pouvoir sucrant 200 à 600 fois plus élevé que celui du sucre : les édulcorants

Le Dr Helen Hazuda*, auteure principale de l’étude explique que « le sucre ordinaire a des conséquences caloriques. Il déclenche notamment la satiété (un sentiment de plénitude ou de satisfaction). Votre corps est habitué à ce qu’un goût sucré signifie que vous ingérez de l’énergie sous forme de calories, qui, si vous ne les brûlez pas, vont se convertir en graisses »… « Les édulcorants artificiels induisent le corps en erreur et affaiblissent le lien dans notre cerveau entre goût sucré et calories. Cela peut conduire à une prise de poids et à des fringales pour des friandises de plus en plus sucrées ».

« Les gens qui sont déjà à risque cardiométabolique parce qu’ils ont un IMC élevé sont encore plus en danger en buvant des sodas light. Quand ils pensent qu’ils font quelque chose de bien en buvant des boissons sucrées artificiellement, c’est en réalité le contraire ».

 

★ Une étude récente a montré que chez des souris, les édulcorants artificiels modifiaient la flore intestinale, les rendant plus vulnérables à la résistance à l’insuline et l’intolérance au glucose, qui toutes deux peuvent mener à une prise de poids. Une autre étude sur des souris a rapporté que les édulcorants artificiels étaient associés à une baisse de la leptine, une hormone qui régule l’appétit et inhibe la faim.

 

L’EAU est la seule boisson indispensable à notre organisme. Elle peut être bue sous forme de tisane, de thé, avec quelques gouttes de citron, quelques feuilles de menthe infusées …

 

 

* Source : Fowler SP, Williams K, Hazuda HP. Diet Soda Intake Is Associated with Long-Term Increases in Waist Circumference in a Biethnic Cohort of Older Adults: The San Antonio Longitudinal Study of Aging. J Am Geriatr Soc. 2015 Mar 17. doi: 10.1111/jgs.13376. [Epub ahead of print]